Important Notice
fr en

Neon Dreams

En 2019, Neon Dreams a lancé Sweet Dream till Sunbeams  — un album comprenant neuf chansons édifiantes sur le sentiment d’exclusion et au sujet de surmonter l’adversité. Le duo, composé du vocaliste Frank Kadillac et du batteur Adrian Morris, a continué de sortir du nouveau matériel cette année, abordant des sujets allant de la jeunesse pénible de Kadillac, jusqu’au combat de sa mère contre le cancer. Alors qu’ils se considèrent pop-alternatif, la musique de Neon Dreams ne peut pas être mise dans une case. Kadillac décrit leur son comme « si Adam Levine et Gym Class Heroes avaient un groupe influencé par la bande sonore d’un film inspirant sur le passage à l’âge adulte du début des années 2000, fin 90 ». Ils mêlent le rock à la pop-sensible, et par moment Kadillac combine rap et chant. Il fait référence à la communauté hip-hop en citant les paroles des autres dans les siennes. « J’aime provoquer la mémoire des gens lorsqu’ils entendent quelque chose qui leur est familier », dit-il. En réalité, lui et Morris écrivent de la musique qui provient du cœur sans trop se soucier du genre, et incorporent de tout dans leur son, en passant de la EDM au reggae. « Je veux être la bande sonore de la prochaine génération », proclame Kadillac. « Je n’écris pas pour des jeunes cool. J’écris pour le jeune assis dans le corridor pour manger son dîner, le jeune qui a la famille parfaite, mais qui n’entre pas dans le moule. Pour les gens qui ne se sentent pas à leur place. »